SORTILEGES
OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
OLa peur est liée au sacré, au totémisme qui mèle les formes humaines et
Oanimales, au chamanisme que l'on croyait tapi en Amazonie, Mongolie, Haïti,
OAfrique... alors qu'il hante les galeries contemporaines comme le montre
Ol'exposition Les Maîtres du désordre (musée du Quai Branly, Paris, 2012).
                      O
  Démarche
O
  Mémoires d'ici
O
  Mémoires d'ailleurs
O
  Mémoires métissées
       -Mémoires intimes
       -Sortilèges
       -Déesses
       -Vêtures
       -Entrelacs
       -Ecritures enfouies
O
  Expositions
O
O
Déesse de la peur ? Ou contre nos peurs ? Au choix.

Elle est accompagnée de sa tenture de protection, inspirée entre autres
de l'art brut, des fétiches africains, des recherches de l'artiste malien
Abdoulaye Konaté. La tenture, bogolan ancien avec ses traces d'usure,
mémoire de là-bas et la poutre récupérée, mémoire d'ici multiplient jusqu'à
saturation les grigris les plus divers, autant de conjurations profanes issues
d'objets anciens et actuels, d'ici et de là-bas, "vrais" talismans vendus sur
les marchés de là-bas ou pseudos porte-bonheur d'ici fabriqués dans ce but.
Version édulcorée et occidentalisée ? Sans doute mais sait-on jamais ?

O
Oeuvre en cours (juillet 2012)
O
Présentation de l'oeuvre complète :
pièce unique - 2014
oeuvre en 2 parties (oeuvre sur textile et totem).
O
Détails de la tenture
O
Détails du totem
O
Tenture (120 x 160 cm) : application d'objets divers (fils africains, perles,
os, pierres, petites sculptures, bijoux traditionnels, coquillages, dentelles
peintes, aiguilles de porc épic...) maintenus par des broderies de laine
sur un Bogolan ancien.
O
Totem (215 x 20 x 25 cm) : application d'objets métalliques anciens sur
poutre récupérée et tête de papier mâché avec ficelle de lieuse ancienne,
cornes de cabris, graines et protections d'Afrique.